Le tambaqui

LE TAMBAQUI

                  ( colossoma macropomum) de la famille des characidés

Cet espèce de pacou colossal peut atteindre les quarante-cinq kilos, lorsqu'on lui en laisse le temps toutefois, tant sa chair est estimée par les populations riveraines qui malheureusement en font un commerce. Mais heureusement, ce poisson est relativement facile à élever, et on voit poindre ça et là un peu, partout en Amazonie des piscicultures spécialisées dans l'élevage du tambaqui. Et c'est tant mieux pour les poissons sauvages. Malgré tout, les sujets de dix, quinze, voire vingt kilos ne sont pas trop rares. Comme tous les pacous, le tambaqui est essentiellement granivore et frugivore, mais de fréquentes captures aux esches carnées et autres morceaux de poissons, crevettes, crabes d'eau douce, etc. attestent qu'il s'agit bien d'un omnivore, même s'il est fréquemment observé posté sous les arbres en train d'attendre la chute de certains fruits qu'il engloutit dans des gobages dignes de provoquer un infarctus aux moucheurs que nous sommes. Peut-on prendre le tambaqui à la mouche? A la mouche, peut-être pas selon l'acception entomologique du terme, mais au fouet sans aucun doute, puisque les riverains du bassin amazonien le capturent selon une modalité tout à fait comparable à celle de notre fouet, à l'aide d'un long jet d'un bois tropical extrêment souple et flexible, équipé d'un cordonnet deux à trois fois plus long que la canne, et en guise de mouche, tout bêtement un des fruits dont se repaît notre costaud. La technique nommé au Brésil " batida"( littéralement à battre, à taper) consiste à fouetter ce fruit en lui faisant frapper sèchement la surface, dans les zones où des tambaquis ont été repérés, à savoir sous les frondaisons d'arbres fruitiers, ce qui a pour but de simuler la chute des fruits à la surface, et attirer l'attention du tambaqui.  Comme quoi, nous n'avons rien inventé. Nous n'avons pas eu  le loisir d'assister à  ce spectacle, pour la simple raison que la période du tambaqui se déroule pendant la saison des pluies, qui n'est pas des plus agréables en Amazonie, et  essentiellement dans la forêt inondée. Or, ce n'est pas vraiment l'époque des autres espèces pêchables à la mouche. Mais de nombreux témoignages dignes de foi attestent de l'efficacité réelle de cette technique. Une synthèse de cette méthode traditionnelle et de notre technique est-elle possible? Nous le croyons. Certains maîtres à pêcher brésiliens se sont déjà penché sur le sujet et ont conçu des modèles de mouches-imitations de graines et de fruits tout à fait réalistes, qui fonctionnent très bien sur d'autres variétés de characidés frugivores, aux moeurs voisines de celles du tambaqui. Il faudrait  sans aucun doute consacrer un séjour entier à la recherche de ce poisson à la mouche. Nous allons nous y employer.

Si le peacock-bass est considéré à juste titre comme une version " survitaminée" du black-bass, on peut en dire autant du tambaqui à l'adresse de la carpe dont il partage une même morphologie trapue. J'ai encore en mémoire ce jour où lors d'une pêche de l'arapaïma, sur une ile de l'Archipel de Marajo dans le delta de l'Amazone, l'esche initialement destinée à nos pirarucus fut engloutie par un tambaqui qui malgré ses " modestes" vingt livres nous opposa une lutte probablement supérieure à celle d'un arapaïma du double de ce poids.

Le matériel:

Très costaud: canne de 10 minimum ( voire 11) avec une "échine" à toute épreuve, moulinet du genre tarpon avec un frein efficace et une bonne longueur de backing. Soie flottante, si vous voulez vous  essayer à  la technique dite de la " batida", ou intermédiaire à plongeante si vous préferez pêcher sous la surface, avec des mouches plus traditionnelles.

La technique:

Ce ne sont que des suppositions: imitons les locaux, et profitons de notre matériel performant, mais -  respectons les règles: avec des " mouches"... Lançons sur les " gobages" et dans tous les secteurs où des tambaquis en activité ont été repérés.

Les mouches:

Essayons les imitations de graines ( v. chap. Pacou), et autres streamers qui fonctionnent avec les autres pacous.


 

Page lue en 0,0771 seconde (5/0)