L?Aruanã

 L'ARUANÃ

         osteoglossum bicirrhosum, osteoglossum ferreirai de la famille des osteoglossidés

Un proche parent de l?arapaïma, mais en taille infiniment plus réduite. Cet étrange poisson est connu des naturalistes pour sa propension à jaillir de l?eau à la verticale dans les branches basses des arbres surplombant l?eau pour se saisir des araignées et autres gros insectes, qui composent son menu quotidien*. Il ne dédaigne pas à l?occasion le poisson fourrage, ainsi que nos imitations? Avec sa gueule évoquant celle du tarpon, pourvue de deux barbillons au menton, son corps longiligne, plat, cuirassé de grandes écailles, en dépit d?une taille relativement modeste ( 5 à 6 kilos), l?aruana est un sacré combattant, plein de fougue, à la défense aérienne. Un très beau poisson de sport qu?on a beaucoup de plaisir à rechercher.

Le matériel:

Canne de 8/9, soie flottante, moulinet de bonne qualité. petit avançon en fluorocarbone de 30 à 50 Lbs.

La technique:

la pêche consiste à prospecter tous les postes situés en bordure des bancs d'herbiers, et sous les frondaisons où il est fréquent d'observer les aruanãs en train de faire des remous à la surface.

Les mouches:

Mouches à allure d'alevin, poppers. Et pourquoi pas... des imitations de mygales ou de gros coléoptères montées sur des bases de  poppers...          

la gueule largement fendue de l'aruanã

* Pour l'anecdote, les brésiliens nomment l'aruanã: " macaco d'agua": singe aquatique.

[ Retour au sommaire des espèces ]


 

Page lue en 0,0527 seconde (5/0)