Le piranha

 PIRANHAS

                    Pygocentrus nattereri, serrasalmus rhombeus, de la famille des characidés.

piranhas rouge et cajou ( les "antropophages" en question...)

On ne présente plus cet emblématique habitant des eaux amazoniennes. Au point que s?il est un seul poisson d?Amazonie que tout le monde connaisse, il s?agit bien du piranha. La voracité de notre animal n?est pas une légende*. Quant à son anthropophagie, elle est sans aucun doute quelque peu exagérée, et ne concerne pas toutes les espèces qui sont pour la plupart d'entre-elles végétariennes. Quoi qu?il en soit, il s?agit d?un poisson caractérisé par un féroce appétit, et une activité quasi-permanente. On le trouve partout : dans les calmes, dans les courants, y compris dans les rapides les plus impétueux, et en aval des chutes. Certaines espèces, comme le piranha noir peuvent atteindre une belle taille ( aux alentours de quatre kilos). Ce qui représente déjà un fort joli poisson au bout d?une canne à mouche, d?autant plus qu?il s?agit d?un combattant de tout premier ordre.

  

  Piranha noir ( effrayant mais inoffensif...)

Le matériel:

Canne n° 8/9, soie flottante ou intermédiaire, moulinet de bonne qualité et surtout... avançon en acier, car rien n'est plus coupant qu'une machoire de piranha dont les dents affûtées comme des rasoirs, s'articulent entre-elles selon le principe des lames de ciseaux.

 La gueule impressionnante d'un grand piranha noir du rio Negro

La technique:

Pas de technique particulière pour le piranha que l'on peut rencontrer absolument partout.

avançon en acier obligatoire...    (Photo Marcel Tijus)

Les mouches:

Toutes les mouches et même parfois les poppers sont attaquées par les piranhas, avec peut-être une prédilection pour tout ce qui brille. Mais nous ne saurions que  trop vous recommander d'utiliser des mouches en matériaux synthétiques, infiniment plus résistants à l'incroyable denture de ces petits démons, qui ont la regrettable et dispensieuse habitude d' amputer vos imitations des deux tiers de leur anatomie avec la précision et la netteté d'une paire de ciseaux de coiffeur, sans pour autant se faire prendre à chaque fois, et surtout sans que nous ne ressentiez la moindre touche... Comptez donc plus d'une mouche par poisson... Et n'oubliez pas d'amener dans vos bagages une boite à mouche bien fournie dans le cas où vous pêcheriez des eaux infestées de piranhas.

  autre grande espèce plus rare: le piranha à tête rouge ( haut Xingu/Brésil)  

 * Selon un dicton au Brésil: "où il y a des piranhas, les caïmans nagent sur le dos..."

[ Retour au sommaire des espèces ]


 

Page lue en 0,0553 seconde (5/0)